AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 luminous beings are we (noé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oona Saddler

avatar

Pseudo : spf.
Messages : 59
Inscrit(e) le : 24/03/2017
Age : vingt-cinq ans.
Status : hantée par un souvenir, mère d'une gamine de quatre ans.

MessageSujet: luminous beings are we (noé)   Lun 27 Mar - 0:53



--------------
(luminous beings are we)
w/ noé et oona


Oona détestait ces moments où il lui fallait confier sa fille à une baby-sitter pour aller travailler. Être loin d’elle lui était difficile, pour ne pas dire insupportable. Après les épreuves traversées ensemble, Oona avait bêtement pensé que s’installer ici et mener une vie simple les rapprocherait : au contraire, elles se voyaient moins qu’avant. La brune enfila sa jupe crayon noire et sa chemise blanche, coiffa ses cheveux qu’elle laissa tomber sur ses épaules et dans son dos et mit du rouge à lèvre, l’uniforme habituel de travail. Ça aussi, ça avait beaucoup changé. La Oona Saddler qu’elle était il y a quelques mois de cela ne se reconnaîtrait sûrement pas si elle se voyait ainsi.

Le bar était toujours plein à cette heure-ci. Oona aimait l’ambiance de la Marina, l’air marin et ses bars et restaurants aux couleurs claires. Elle aimait travailler ici. C’était bien plus serein et élégant que tous ces infames boulots qu’elle avait du faire pour survivre ces dernières années. Malgré tout, la nostalgie de son voyage l’accompagnait toujours, quoi qu’elle fasse. Elle poussa la porte du bar dans lequel elle travaillait – le plus huppé de tous ici – et traversa la salle perchée sur ses talons hauts d’une démarche féline. Il lui restait environ quinze minutes avant de commencer son service, aussi prit-elle la liberté de se diriger vers le seul tabouret de libre au comptoir. « Hé ma belle, t’es en avance aujourd’hui. » Oona sourit à son collègue et lui commanda un verre, avant de jeter un coup d’œil à la personne assisse à côté d’elle. La jeune femme manqua de tomber de son tabouret quand son regard croisa celui de l’homme. Elle se retourna vers son verre qu’elle but cul sec, avant de reporter son attention vers lui en espérant avoir rêvé. Mais non. C’était bien Noé Parrish. Il lui sembla plus beau qu'il y a quatre ans, plus viril, plus ... Plus tout. Décrire combien elle avait aimé cet homme était impossible, et le revoir là, en chair et en os, la troublait énormément. Chaque jour qui passait, elle voyait Noé en sa fille, en croisant son regard, en glissant ses doigts dans ses cheveux. « Noé Parrish … » Son cœur se serra brutalement dans sa poitrine, ses jambes se mirent à trembler et son beau sourire disparut de ses lèvres carmin. « Si je m'y attendais ... Qu'est-ce que tu ... Enfin ... T'es en vacances ici ? » balbutia-t-elle d’un air qui se voulu détaché mais qui trahissait clairement sa frayeur. Peut-être qu’il ne se souvenait pas d’elle et la prendrait pour une folle, avec son air paniqué et ses joues écarlates.

_________________

( keep all special thoughts and memories for lifetimes to come. share these keepsakes with others to inspire hope and build from the past, which can bridge to the future. ) (tiny heart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé Parrish

avatar

Pseudo : Jess
Messages : 15
Inscrit(e) le : 26/03/2017
Age : Trente ans

MessageSujet: Re: luminous beings are we (noé)   Lun 27 Mar - 20:17


≈ ≈ ≈
{ Congratulations to me for making sure that you'll never be back
And that's the reason that I'll never love again }
crédit/ tumblrempire.

Noé était arrivé récemment à Southport et il avait retardé ce moment le plus possible. Il ne savait pas s’il était prêt à faire face à son passé. De plus, il avait mis quelques temps à la retrouver. La jeune femme avait tendance à avoir la bougeotte et il semblait l’avoir raté de peu plusieurs fois. Il avait appris qu’elle travaillait ici et il avait pris son courage à deux mains pour s’y rendre. Il savait qu’il devait se confronter à la raison de sa venue au lieu de toujours repousser au lendemain. Oona était comme un pansement qu’il devait arracher. En arrivant devant le lieu, il resta quelques secondes et aperçu Oona qui était en train de travailler à l’intérieur. Elle paraissait être toujours la même pourtant, tout était si différent. Il souffla un bon coup et entra. Noé savait qu’elle serait bien surprise, mais il ne se doutait pas qu’elle manquerait de tomber. La jeune femme semblait dans un premier temps, étonnée de le voir, mais aussi gênée. Ce qu’il l’étonnait c’est qu’elle paraissait gênée comme une adolescente qui rougissait et pas comme une femme qui faisait face à son passé et bientôt à ses mensonges. En effet, elle n’avait pas l’air de cacher quelque chose. Pendant un moment, il se demandait si finalement ce qu’il pensait savoir n’était pas un leurre. Mais il devait en avoir le cœur net. La revoir ne le laissait pas indifférent, mais il refusait de se laisser aller de la sorte. Il savait que s’il se laissait submerger par les émotions il ne pensait pas clairement. Il devait passer outre sa colère, sa rancœur, mais aussi le fait que son cœur s’accélère lorsqu’elle est proche de lui. Il devait se concentrer pour découvrir la vérité. Finalement, il ne savait pas s’il allait être prêt à l’entendre, mais il en avait besoin. Il ne pouvait pas continuer à se demander mille et une question sur sa possible paternité. « Pas vraiment non. » Lui répondit Noé avec un sourire en coin. Il lui aurait bien dit qu’il était dans le coin pour les affaires, mais elle saurait qu’il ment. Il préférait rester évasif. Elle saurait assez tôt la raison de sa venue. « Tu as l’air en forme ! » Lui fit remarquer le jeune homme. Il essayait de ne pas montrer ses émotions, de jouer à l’homme charmant qu’il était. Il cachait ses intentions dans un premier temps, il voulait lui donner une chance de dire la vérité, de prendre son courage à deux mains. Il savait qu’il ne serait pas patient longtemps, mais il lui devait bien ça. Pourtant, quelque chose lui disait que si à l’époque elle ne lui avait pas dit, elle ne le ferait pas aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
luminous beings are we (noé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEED YOU NOW :: SOUTHPORT, NC :: bay street :: southport marina-
Sauter vers: